Proche aidant, aidant naturel ?

Dernière mise à jour : il y a 36 minutes


En octobre 2020, la Loi visant à reconnaître et à soutenir les personnes proches aidantes est entrée en vigueur au Québec. De cette loi découle la Politique nationale pour les personnes proches aidantes. On y lit, en page 25, une définition de la personne proche aidante :

Toute personne qui apporte un soutien à un ou à plusieurs membres de son entourage qui présentent une incapacité temporaire ou permanente de nature physique, psychologique, psychosociale ou autre, peu importe leur âge ou leur milieu de vie, avec qui elle partage un lien affectif, familial ou non. Le soutien apporté est continu ou occasionnel, à court ou à long terme, et est offert à titre non professionnel, de manière libre, éclairée et révocable, dans le but, notamment, de favoriser le rétablissement de la personne aidée, le maintien et l’amélioration de sa qualité de vie à domicile ou dans d’autres milieux de vie.

Vous reconnaissez vous dans ces mots? Vous sentez vous proche aidant, aidant naturel ou aidant?


Proche aidant, ou aidant naturel? Un mini lexique

  • Aidant : personne qui apporte une aide significative à un membre de son entourage confronté à une perte d’autonomie en raison d’une incapacité physique ou cognitive, d’une maladie, d’un handicap ou encore d’un trouble de santé mentale;

  • Naturel : étrangement, si vous cherchez l'expression « proche aidant » dans la banque de dépannage linguistique de l'Office québécois de la langue française, vous serez dirigé vers la fiche aidant naturel. En anglais, naturel devient informal.

  • Proche : illustre le lien affectif qui vous lie à la personne à qui vous apportez votre soutien;

  • Proche aidant : depuis 2020, les proches aidants sont reconnus dans la loi. En anglais, on utilise le mot Caregiver (ceux qui donnent le soin); Being a caregiver for (a child or a person).

  • Personne proche aidante : dans la loi et à l'Appui pour les proches aidants, on tend à utiliser cette expression quand c'est possible, car elle est inclusive : femmes, hommes, de tout âge, de tout milieu. Elle met l'accent, derrière le rôle, sur la personne;

  • Répit : faire un temps d'arrêt, s'accorder du repos, un moment où passer le relais à une tierce personne pour s'occuper de son proche. C'est un mot important dans le monde de la proche aidance, en même temps qu'une nécessité;

  • Accompagnement : les textes insistent sur l'importance cruciale à l'échelle de la société québécoise de l'accompagnement que vous apportez à votre proche, mais aussi sur l'accompagnement dont vous avez besoin.

C'est vous qui décidez comment vous voulez vous nommer, selon votre réalité, votre expérience, vos connaissances, vos volontés et capacités dans l'ampleur de votre engagement. À l'issue de ce lexique, vous pouvez vous définir comme vous le préférez : ☐ Je suis aidant. ☐ Je suis une personne proche aidante. ☐ Je suis proche aidante, proche aidant. ☐ Je suis aidant naturel. Au delà du vocabulaire, ce qui importe surtout, c'est de savoir qu'il existe du soutien pour vous et que vous pouvez y avoir recours.


Source: https://www.lappui.org/fr/